Connexion
Inscription
Connexion
Inscription

Baromètre annuel 2021 du crowdfunding immobilier en France

Fundimmo dévoile les résultats de la 7ème édition du baromètre du crowdfunding immobilier, réalisé auprès de 40 plateformes*, en collaboration avec HelloCrowdfunding. Le financement participatif de l’immobilier a poursuivi sa forte croissance en 2021 pour atteindre 958 millions d’euros collectés, soit une augmentation de 90% par rapport à 2020.

Principaux indicateurs :

  • 958 millions d’euros collectés (+90% par rapport à 2020), pour financer 1 065 projets (+81%
  • 301 millions d’euros remboursés (+67% par rapport à 2020), représentant 474 projets (+53%).
  • Un montant moyen par collecte de 899 933 euros (+5% par rapport à 2020).
  • Une durée moyenne de placement de 21,2 mois (contre 21 mois en 2020).
  • Un rendement annuel moyen de 9,21% (contre 9,3% en 2020).
  • La région Ile-de-France concentre encore la plus forte collecte, qui atteint 419 millions d’euros. La Région Sud se hisse en deuxième place avec 171 millions d’euros, devant l’Auvergne-Rhône-Alpes et ses 118 millions d’euros.
  • Le taux de retard moyen inférieur à 6 mois est de 4,76% (+ 0,36 point par rapport à 2020), et le taux de retard moyen supérieur à 6 mois est de 6,61% (+ 0,91 point). Le taux de défaut de remboursement s’élève à 0,09% (- 0,07 point).

"L’année 2021 a fait entrer le crowdfunding immobilier dans une nouvelle ère. Avec une collecte qui a quasi doublé d’une année sur l’autre pour approcher le milliard d’euros, il s’est imposé comme un levier incontournable pour les promoteurs et marchands de biens qui ont vu leurs besoins de financement fortement augmenter en fin d’année avec la hausse des délivrances de permis de construire. Cette collecte 2021, qui représente à elle seule 42% de la collecte totale du crowdfunding immobilier depuis 2015 malgré les ralentissements liés à la pandémie, s’inscrit dans une logique de croissance depuis plusieurs années. Les professionnels sont désormais largement sensibilisés et les épargnants de plus en plus nombreux à se diriger vers ce produit pour diversifier leurs placements et faire fructifier leur patrimoine. Avec un investissement moyen de 2 871€ par collecte, la démocratisation du crowdfunding immobilier se poursuit, particulièrement en Ile-de-France, Région Sud et Auvergne-Rhône-Alpes qui concentrent ensemble près des trois quarts (74%) des investissements. Mais les autres régions décollent avec notamment des collectes en hausse en Nouvelle-Aquitaine (+ 93%) et région Grand Est (+ 97%). D’évidence, l’horizon de placement de moins de 2 ans en moyenne et le rendement moyen de 9,21% par an séduisent les investisseurs et les perspectives sont encourageantes : l’entrée en vigueur fin 2021 d’un nouveau statut du crowdfunding à l’échelle européenne va permettre d’innover et de proposer des investissements dans de nouveaux produits, plus alternatifs et plus internationaux. Sur cette nouvelle base, la période qui s’ouvre permettra certainement d’identifier de nouvelles tendances, qu’il s’agisse des préférences des investisseurs en matière de typologie de projets ou d’intégration des enjeux environnementaux. Les élections qui approchent seront sans doute aussi déterminantes suivant les futures politiques publiques pour la construction immobilière », souligne Jérémie Benmoussa, Président du Directoire de Fundimmo.

La collecte frôle le milliard d'euros en 2021

Progression globale-1

À l’image des précédentes éditions du baromètre, les indicateurs de l’année 2021 sont à leur tour à des niveaux records 958 millions d’euros ont été collectés, contre 505 millions en 2020, soit une hausse de 90%. Cette croissance annuelle est dans la lignée des taux de croissance d’avant crise.

La progression du nombre de projets financés, 1 065 en 2021 contre 589 en 2020 (+81%), illustre également le fort dynamisme du secteur.

Les montants remboursés sont également en forte croissance : 301 millions d’euros remboursés (+67% par rapport à l’an dernier), représentant 474 projets (contre 310 en 2020).

Les indicateurs moyens de performance se maintiennent

Indicateurs clés-1

En se basant sur les données publiées par 26 plateformes**, la démocratisation du crowdfunding immobilier se traduit notamment dans le nombre d’investisseurs par collecte : ils étaient 313 en moyenne en 2021, contre 177 en 2020, avec un placement moyen de 2 871 € (contre 4 711€ en 2020).

Le montant moyen financé par projet s’élève à 899 933 €, en augmentation de 5% par rapport à l’année précédente. La durée moyenne de placement est quant à elle en très légère hausse, à 21,2 mois, contre 21 mois en 2020.

Le taux de rendement annuel moyen quant à lui se maintient au-dessus de 9% : il est de 9,21%/an en 2021 contre 9,3%/an en 2020. Une rémunération qui reste particulièrement attractive pour les épargnants désireux de dynamiser leur patrimoine en investissant dans la pierre, dans un marché relativement stable.

L’Île-de-France reste en tête, le marché reste orienté vers le logement

Répartition géographique

La région Ile-de-France reste en tête du classement avec une collecte de 419 millions d’euros (contre 225 millions d’euros en 2020, soit une augmentation de 86%), suivie par la Région Sud et ses 171 millions d’euros (+191%) en deuxième position, portée par les opérations de marchands de biens de luxe notamment sur la Côte d’Azur. En troisième place, l’Auvergne-Rhône-Alpes avec 118 millions d’euros collectés (+87%). À elles seules, ces trois régions concentrent près des trois quarts de la collecte nationale. À quelques exceptions près, la collecte est en hausse dans la majorité des régions.

On peut souligner la croissance de la collecte notamment dans le Grand Est (+97%), en Nouvelle-Aquitaine (+93%), dans les Pays de la Loire (+79%), ou encore en Occitanie (+42%).

Le marché continue à être porté principalement par les opérations immobilières en résidentiel, qui représentent 81,7% des projets financés en 2021. Suivent ensuite les bureaux (9,8%), les commerces (9,7%), l’hôtellerie (3,8%), les projets d’aménagement (2,2%) et l’activité/la logistique (1%)***.

Autre fait à souligner : la poursuite de la croissance des opérations de marchands de biens, c’est-à-dire des achats de biens qui sont ensuite valorisés puis revendus avec une plus-value. Elles deviennent majoritaires en 2021 (53% de la collecte contre près de 39% l’an passé).

En 2021, le « projet moyen » financé par le crowdfunding immobilier était une opération résidentielle de 45 logements en Ile-de-France, représentant un chiffre d’affaires d’environ 11,3 millions d’euros.

Un levier business crucial pour les professionnels de l’immobilier

Dans un contexte d’allongement de la durée des opérations immobilières, le recours au financement participatif est devenu l’un des principaux leviers d’ajustement et d’arbitrage des fonds propres pour les professionnels de l’immobilier. Séduits par la possibilité d’optimiser leur trésorerie rapidement pour poursuivre sereinement leur activité, 1039 opérateurs se sont laissé convaincre par ce mode de financement depuis la création du marché, dont 259 nouveaux en 2021.

À ce stade, le marché du crowdfunding immobilier reste concentré autour de 7 plateformes majeures (dont Fundimmo), qui représentent plus des trois quarts de la collecte totale du marché. Suivent ensuite 9 plateformes de taille intermédiaire qui en représentent moins de 20%. Puis 10 plateformes qui représentent un peu plus de 4% de part de marché. En 2021, seules 26 plateformes ont été actives.

Baisse du taux de défaut, légère hausse des taux de retard

Retards et défaut

Le taux de défaut moyen est calculé sur la base de projets ayant subi une perte en capital et/ou une perte des intérêts depuis 2012. Il est évalué à 0,09%, contre 0,16% en 2020, soit une baisse de 0,07 point.

Sans surprise en raison de la crise sanitaire, les taux de retard sont en légère augmentation. Le taux de retards de moins de 6 mois s’élève à 4,76% (contre 4,4% en 2020), et celui de plus de 6 mois de 6,61% (contre 5,7% en 2020), dont 3,9 % avec un retard de 6 à 12 mois. À noter cependant : il s’agit de moyennes qui recouvrent des disparités significatives. Les investisseurs qui subissent ces retards continuent à bénéficier des intérêts additionnels correspondants.

Dans une démarche de transparence, l'agrégateur de projets HelloCrowdfunding actualise tous les mois les données sur le déroulement des différents projets, permettant ainsi d'identifier les projets en retard.

🎬 Retrouvez le replay du webinar du baromètre annuel 2021 du crowdfunding immobilier en France ICI

Ils parlent de nous


Baromètre réalisé par Fundimmo, en collaboration avec HelloCrowdfunding.

*Plateformes ouvertes ou ayant financé des projets immobiliers, et immatriculées auprès de l’AMF ou de l’ACPR (données analysées sur la période de janvier à décembre 2021) : Anaxago, Axymo, Baltis Capital, Beefordeal, Citesia, Clubfunding, Credit.fr, Crowdstone, Euroraiser, Feedelios, Find and Fund, Finple, Fundimmo, Gwenneg, Hexagone, Homunity, Immocratie, Immovesting, Inidev, Koregraf, La première brique, Lendopolis, Les Entreprêteurs, Lita.co, Look and fin, Lymo, Monego, My capital immo, October, Pret Up, Proximea, Raizers, Stoneraise, Tributile, Tylia, Upstone, Vatel Direct, Wesharebonds, Weeximmo, Wiseed.

Retour sur le blog

Articles similaires

Baromètre du crowdfunding immobilier 2016 - Blog Fundimmo

Le marché du crowdfunding en 2016 c’est 55,2 millions d’euros collectés et 13,1 millions d’euros...

Baromètre annuel 2017 du crowdfunding immobilier en France

2017, une année record : plus de 100 millions d’euros collectés et 29 millions d’euros remboursés....

Baromètre annuel 2020 du crowdfunding immobilier en France

Fundimmo, plateforme française de financement participatif immobilier, dévoile les résultats de la 5