Connexion
Inscription
Connexion
Inscription
Investir quand on est jeune, c'est plus que possible !

Investir quand on est jeune, c’est plus que possible !

Les jeunes ne s’illustrent pas comme des champions de l’investissement. En cause ? Le manque de connaissance des produits et des moyens jugés insuffisants. Pourtant, l’envie est bien là : 71% des jeunes restent persuadés qu’il faut investir le plus tôt possible. Petit guide des bons réflexes et des opportunités disponibles1.

À 25 ans, Julia, cadre Parisienne dans une start-up, se lance. Elle investit une partie de ses économies - 1 000 euros - qui “dorment” sur un Livret A rémunéré à 0,5 %. “Sur les conseils d’un ami qui a déjà investi dans une société de crowdfunding, je me suis décidée à investir dans un projet immobilier rémunéré à 9 %” nous confit-elle. “Je voulais tester un produit qui ne m’engage pas trop financièrement avec des risques assez limités.” Si le comportement de Julia semble réfléchi, il ne ressemble pourtant pas à la cartographie dressée par la Financial Conduct Authority (FCA), l’équivalent britannique de l'Autorité des marchés financiers*. L'étude2 souligne, en effet, que les jeunes auraient tendance à investir dans des actifs très risqués, dont l'accès est facilité par les nouvelles applications d'investissement.

Des offres bancaires inadaptées

Si les jeunes se tournent vers des placements à risques c’est sans doute qu’ils ne trouvent pas suffisamment de conseils auprès de leur banque. 65 % trouvent d’ailleurs que les banques ne proposent pas de solutions d’investissement adaptées. Audacieux et avec une conscience forte qu’il est possible, voire indispensable pour certains, d’investir tôt, ils parient alors sur des placements rémunérateurs sans nécessairement mesurer les risques pris. Pendant la crise sanitaire, “les 18-30 ans représentent 40 % des nouveaux clients Bourse”, confie Xavier Prin, directeur marketing de Boursorama. Sauf que boursicoter ne s’improvise pas... L’absence de cours dédiés à la finance dans le parcours scolaire n’aide pas à prendre des décisions véritablement éclairées. 84 % des Français souhaiteraient d’ailleurs que l’éducation financière soit enseignée à l’école3 (lire notre article : Le déficit de culture financière au cœur des enjeux de l’épargne - lien : https://blog.fundimmo.com/culture-financiere).

Viser la diversification et la maîtrise des risques

80 % des jeunes interrogés par la Financial Conduct Authority (FCA) affirment investir en faisant confiance à leur instinct. Sauf que faire appel à son 6e sens avec ses économies peut s’avérer dangereux ! Les professionnels de l’investissement le rappellent : il faut s’informer sur le produit, sur l’entreprise avant d’investir. Il existe des offres très alléchantes qui peuvent cacher des risques très élevés. Alors vers quoi se tourner ? L’assurance-vie et l’immobilier restent des placements sûrs et rémunérateurs jusqu’à aujourd’hui. Les bijoux aussi sauf que la rémunération n’est pas immédiate. Le crowdfunding apporte une réponse intéressante avec des intérêts modérés et une mise de départ peu conséquente. Julia conclut d’ailleurs son expérience très positivement : “Au bout d’un an, j’ai gagné 63 € nets avec mes 1 000 € investis ; c'est toujours plus que les 5 € de mon livret A ! Aujourd’hui, j’ai récupéré ma mise et investi dans deux autres projets. Ce type d’investissements me plaît car mon argent soutient l’économie réelle au travers de projets concrets dont je peux suivre l’évolution au fil des mois. C’est un placement gagnant-gagnant !”  

Voici nos 3 conseils pour investir en toute sécurité :

  1. Diversifiez vos placements : ne mettez pas « tous vos œufs dans le même panier ». Mieux vaut diversifier les produits afin de répartir les risques.
  2. Informez-vous sur l’entreprise et le produit : via internet, via votre conseiller bancaire ou votre cercle de proches, parlez de votre projet afin d’évaluer au plus juste l’adéquation du produit à vos objectifs. Quelques questions à vous poser pour y parvenir : comment ça marche ? À quel moment et dans quelles conditions peut-on récupérer son argent ? Quels sont les frais liés à l'investissement ? Quels sont les risques de pertes ?
  3. Misez d’abord « petit » pour gagner en confiance : si vous manquez de recul sur un produit ou tout simplement parce que c’est votre « première fois », alors effectuez un investissement modéré ne générant qu’un stress mesuré. Et, surtout, ne mettant pas en péril votre mode de vie.

1 Etude Opinion Way, 2020

2 Etude Financial Conduct Authority (FCA), mars 2021

3 Étude Omnibus pour YouGov, 2020

Retour sur le blog

Articles similaires

Réseaux intelligents Smartgrids : qu’est-ce que c’est ?

Environnement, écologie et énergie sont aujourd’hui au cœur des débats et la clé de voûte de la...

Crowdfunding immobilier et rentabilité : quels avantages pour qui ?

Le crowdfunding immobilier doit en partie son succès aux avantages qu’il offre, tant aux promoteurs...

Qu'est-ce qu'un promoteur immobilier ?

L’immobilier occupe une place importante dans le paysage économique français. L’activité de...